panoramique

panoramique4

ACCUEIL

Nombre de visiteurs

Bienvenue sur le site de notre association

photo club

photo président

Que vous soyez adhérents, amis coureurs, partenaires ou simples curieux, ce site est le votre. Vous y trouverez de nombreuses informations sur la vie du C.A.P.S., le cross de Payrin, les foulées payrinoles. Vous découvrirez aussi l'historique du club, des projets, et même des conseils.
C'est un outil essentiel pour communiquer au sein du club !
Vous pouvez nous envoyer vos commentaires, photos ou informations le concernant.

CONSEIL DU MOIS

Retrouvez les précédents conseils dans le dossier archives !

Gérer l'allure sur marathon :

Le marathon (42,195km) est la course mythique révée par tout coureur régulier.
C’est l’aboutissement d’un entraînement spécifique. Cet effort de plusieurs heures impose une gestion optimale de votre allure.

Les lignes qui vont suivre ont pour seule ambition de proposer des conseils simples, utiles et incontournables :

1- Se fixer un objectif raisonnable qui tiendra compte de votre préparation, de votre expérience sur la distance, des conditions de course (météo, profil du parcours), et de votre condition physique

2- Le « cardio » n’est pas indispensable et il est préférable de courir aux sensations. Une montre reste utile pour relever les temps intermédiaires

3- Echauffement d’environ 10mn à allure lente… il constitue plus une préparation psychologique qu’une réelle nécessité

4- Eviter la pression du départ, rester décontracté. Eviter de zigzaguer ou de monter et descendre les trottoirs. Dialoguer avec ses compagnons de course pendant les premiers hectomètres

5- - Eviter le « surrégime » : la première heure de course est essentielle pour préserver ses ressources … inutile de les griller bêtement dans les 10 premiers kilomètres

6- La régularitéde l’effort permet l’utilisation optimale des réserves énergétiques

7- Ne pas négliger les ravitaillements: « en marchant tu te ravitailleras ». Boire en marchant permet d’éviter fausses routes et points de côté

8- Ne pas « s’emballer » : les minutes que l’on croit gagner sur les 20 premiers kms amènent droit sur le« mur du marathon »

9- - Le passage du semi : ne pas se laisser envahir par la tentation d’accélérer, les difficultés vont réellement commencer (les muscles sont raides et la fatigue s’installe)

10- Après le 30ème kilomètre, vous passez en mode survie. Il faut positiver au maximum… et seule une bonne dose de volonté va vous permettre de finir, et les 3 derniers kilomètres seront presqu’agréables !

CONCLUSION:

Il s’agit d’une course fortement chargée en émotions mais qui donne au marathonien ses lettres de noblesse. Il faudra respecter les règles de base pour ne pas risquer l’abandon ou ne pas faiblir sur la fin.

>Infobulles

news

logo

situation


Agrandir le plan

Nos partenaires

pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub
pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub pubpub

logo

logo

payrin payrin pub CA

BREVES DU CAPS


brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info

brève info